Français
English
Prenez contact avec nous!
Découvrez nos partenaires

La Femme Aliniha

 

 

Les femmes Aliniha, piliers du développement

 

À la source et actrices du mouvement, les femmes rurales font naître des avancées durables au sein de leur village ou de leur quartier.

Disséminées dans les régions de Kayes (Mali) et de Tambacounda (Sénégal), plus de 6 000 femmes apprennent jour après jour à s’organiser par petits groupes et à gérer sainement leurs finances: comment épargner, comment emprunter, comment rembourser un micro-crédit. Individuellement ou collectivement, elles mènent des activités commerciales : production et vente de légumes, de fruits, de volaille, mais aussi de beignets, de savon, de beurre de karité, de bière dolo, ou encore de foyers au rendement amélioré. Elles se consacrent également de façon plus maîtrisée à préserver leur environnement, par le nettoyage et l'assainissement de lieux publics, l'entretien de pépinières, ou d'arbres qu'elles ont elles-mêmes plantés. Pour y parvenir, elles bénéficient de formations, de conseils et de services de microfinance octroyés par les différentes entités du réseau.

 

Des formations de toutes natures

Chaque femme commence par devenir membre de l'Association Aliniha Autogérée la plus proche, celle qui rassemble certaines de ses voisines et fait progresser le quartier ou les environs directs.

Les formations dispensées sont de toutes natures: alphabétisation en langue locale, droit des femmes, micro-entreprise, leadership, avec également une sensibilisation aux enjeux sanitaires (planification familiale, connaissance des maladies sexuellement transmissibles, etc.). Intimement imbriquée avec l'économie et le bien-être social, l'exploitation raisonnée des ressources naturelles est mise en avant. Le maraîchage est partout encouragé et les femmes Aliniha sont incitées à réduire la consommation de bois de chauffe, en s'équipant de foyers améliorés. Elles diminuent nettement l'usage des sacs en plastique qu’elles remplacent par des calebasses ou des paniers en rônier local. Pour diffuser les principes importants, certaines apprennent à imaginer et à monter des scénettes pédagogiques qu’elles jouent en public lors de séances appréciées de théatre-forum.

 

 

© 2008 Fondation Marie & Alain Philippson, Fondation d'Utilité Publique | Réalisé par Glucône